La Gazette du Flamant Rose vous fait partager le « off » du Festival International de la mode, la photographie et des accessoires à La Villa de Noailles à Hyères dans le Var-France.

Vendredi 26 avril : inauguration de l’exposition « Love my way » à la Villa romaine

Mes amis quelle émotion aujourd’hui ! Le Flamant Rose n’est pas né de la dernière pluie, loin de là, il en a vu d’autres, c’est sûr, mais la découverte de la Villa Romaine ET de son exposition « Love my way », ça vous met les plumes sens dessus dessous.
La Villa Romaine, nouveau lieu culturel à Hyères qui est appelé à s’ouvrir de plus en plus au public, est magnifique. Une maison néoclassique datant de 1880, conçue pour faire la fête, avec une pièce centrale en atrium au rez de chaussée, 7 chambres, du carrelage en damier noir et blanc au sol, de très grands miroir, des murs peints… Le superbe jardin est planté d’essences locales et exotiques, décoré de statues et de fontaines. Piscine, terrasse, rien ne manque. Il faut dire que ses créateurs et occupants ont toujours été argentés et amis d’artistes, de grands couturiers…

Love my way

La visite du lieu en elle-même est un ravissement, expérience possible jusqu’à présent uniquement lors des journées du patrimoine. Depuis aujourd’hui, dans le cadre du Festival de la mode, les portes sont grandes ouvertes… à un public averti. Moins de 18 ans ou pucelles/puceaux effarouchés s’abstenir : les hommes nus sont placardés sur tous les murs, avec un focus sur l’entre-jambe et son utilisation. Photos, fusains, film, tapisserie, peinture, magazine, accessoires vestimentaires, sculpture en fil de fer, tous les supports sont utilisés pour glorifier la liberté des hommes à s’aimer entre eux. Exposition montée en réaction à un fait divers homophobe, une centaine d’artistes ont apporté leur contribution. C’est fort, c’est viril, c’est surprenant. Si des bouffées de chaleur ou une certaine saturation vous prend, sortez donc prendre l’air dans le jardin, véritable cocon hors du temps. Perdez-vous dans ce labyrinthe aux cactus monumentaux ou flânez autour de la piscine. Essayez d’imaginer les fêtes folles qui ont animé les lieux tout au long du 20ème siècle.

Françoise et Jean

Pour m’y aider j’ai la chance de rencontrer Françoise Lion au milieu de la foule qui se presse à l’inauguration du jour. Françoise, c’est la mémoire de la Villa romaine depuis 2012, quand le dernier propriétaire, Jean Joerimann, est décédé à l’âge de 100 ans. Françoise, c’est aussi un bout de femme élégant de 84 ans, beaux cheveux blancs tirés en chignon, qui a atterri à Hyères en 1968. Après des études de Lettres puis de santé pour devenir infirmière, elle se brouille avec sa mère et décide de s’éloigner de Bordeaux, sa région natale. Elle envoie des lettres de candidature un peu partout, la première réponse positive sera la bonne. C’est la MGEN* de Hyères qui lui offre une place d’infirmière générale. Elle créera le service d’infirmerie de toute pièce. Pour autant elle n’a pas l’impression de travailler : sa rencontre avec Jean Joerimann transforme sa vie. Elle convoite la modeste maison voisine de celle de Jean, elle s’y installe. Entre elle et son voisin, la complicité est forte et immédiate. Elle est toujours rendue chez lui, elle fréquente assidûment l’hôtel des Roches Fleuries au Lavandou, propriété des parents de Jean. On y croise grands couturiers, artistes, les aristocrates d’ici et d’ailleurs, tout ce qui possède un château dans l’arrière pays s’y retrouve. L’endroit est idyllique, grandiose, un brin décadent… tout ce qui fait et qui plaît à la Jet set. « Jean était un personnage qui vivait comme un seigneur d’ancien régime, dans une forme de simplicité et une grande opulence à la fois. Nous avons eu un coup de foudre l’un pour l’autre, mais purement amical. Jean était très… » Françoise finit sa phrase dans un rire et un regard coquin qui signifie « très raccord avec le thème de l’exposition du moment ». Françoise se fait timide puis intarissable « c’est Jean qui s’occupait du jardin, c’était son truc. » C’est lui qui a pensé et créé celui de la Villa romaine, idem aux Roches Fleuries. D’ailleurs « un jour Jean était en slip dans le jardin de l’hôtel de ses parents, à l’aise, et tombe nez à nez avec Christian Dior ». Ce dernier lui demande qui s’occupe du jardin, et lui demande de s’occuper de sa propriété dans la région. C’est ainsi qu’il concevra des plans de plusieurs villas sans être architecte le moins du monde. Françoise se souvient de cet âge d’or, des fêtes, de l’ambiance, des artistes…

Abandon et renaissance

Après le décès de Jean, la Villa romaine est donnée au Château de Versailles qui n’en fait rien du tout, tout au plus un entretien à minima du jardin. Meubles et bibelots sont vendus, pillés. La villa est laissée telle quelle quelques années avant que la Métropole Toulon Provence Méditerranée la reprenne à sa charge. Grâce à la reconnaissance de Hyères en 2014 comme « Ville d’Art et d’Histoire » par le ministère de la Culture puis à l’impulsion de Jean-Pierre Blanc, directeur de la Villa Noailles, c’est le début de la renaissance pour la Villa romaine.
Françoise Lion habite toujours la petite maison voisine, elle est toujours un peu comme chez elle à la Villa romaine. « Je suis un dinosaure dans un cocon de rêve ici. J’ai eu une vie d’invitée, j’ai rencontré beaucoup de monde, j’ai eu beaucoup de chance ». Ses yeux rieurs se plissent, Françoise me fait un grand sourire que j’immortalise. La fête d’inauguration de la Villa romaine bat son plein, une de plus dans la longue et douce existence de Françoise.

* l’actuel Etablissement de soins de suite et de réadaptation dans le quartier Châteaubriand

Exposition Love my way , 26 avril-26 mai 2019, Villa romaine 38 bd d’Orient – Hyères.
Fermée le lundi, mardi et jours fériés.
Nocturne le vendredi de 15h à 20h. Entrée libre. Interdit aux -18 ans.

————————————————————————

Rédaction  : Aude Flambard

Crédit photo : Fred Régine

Texte & Photos soumis à des droits spécifiques – Utilisation interdite sans notre accord

La reproduction et l’utilisation des photos, des vidéos et des textes de La Gazette du Flamant Rose sont interdites sans notre accord et sont autorisées uniquement avec notre accord !