La Gazette du Flamant Rose aime découvrir des gens un peu cachés. Ceux qui font des super trucs mais un peu dans l’ombre d’autres qui prennent toute la lumière. A la fête du livre d’Hyères qui bat son plein ce week end, il y a du beau monde, des vedettes de la télé, de la radio, des auteurs édités dans des maisons d’édition prestigieuses. Et puis il y en a d’autres, assis pas loin, tout près même, qui ne la ramènent pas, qui se font discrets, mais qui gagnent largement à être connus. Nous vous parlions hier du doyen de l’événement, Francis Bernat et ses 91 ans. Aujourd’hui nous avons la joie de rencontrer la benjamine, Amandine Girard et ses 21 ans.

Du Merveilleux et des elfes

Depuis l’âge de 10 ans, Amandine écrit des histoires autour d’univers parallèles, magiques. A 14 ans, elle tente sa chance et envoie un premier manuscrit aux maisons d’édition. Les réponses sont rapides : plusieurs sont sous le charme. Son choix se portera sur Edilivre, à mi-chemin entre de l’auto-édition et de l’édition classique, via internet, qui publie à la demande. « C’est plus écologique », précise Amandine, qui me parle de sa prise de conscience en cours à ce sujet.

Mais qu’écrit cette jeune autrice hyéroise de 21 ans ? De la Fantasy, des histoires d’elfes, à destination d’un lectorat adolescent.

Naturalia, Noirsélie et Jarvin

Naturalia est une jeune elfe, fille du roi et de la reine d’un royaume elfique en guerre, sa famille a dû émigrer sur la Terre pour trouver refuge et sauver son peuple. De retour dans son royaume, aventures et rebondissements, vont se mettre sur le chemin de l’héroïne. Amandine, qui a dévoré la saga Harry Potter étant ado, écrit ce qu’elle aime lire finalement. Et elle le fait bien : le style est clair, dynamique, fluide. On comprend que le premier tome a rencontré immédiatement un beau succès et que depuis chaque livre est patiemment attendu par ses fans. « Je n’écris que quand je suis inspirée. Il peut se passer 6 mois sans que j’écrive une seule ligne. Je poursuis des études de droit, j’ai donc pas mal de travail à fournir, pas toujours le temps pour écrire ». Ce qui fait que 2 à 3 ans s’écoulent entre chaque livre. Nous avons de la chance, le 3ème tome est sorti en décembre 2018. Elle travaille déjà sur le suivant, peut-être le dernier… ou pas !

Hyères comme source d’inspiration

Amandine est très attachée à Hyères et prend comme support d’inspiration des lieux qu’elle connaît bien : « Dans mon premier livre, l’école primaire de l’héroïne possède l’architecture de l’école des Iles d’or où j’étais scolarisée. Je me suis servie de différents lieux de Hyères pour créer le cadre de mon histoire ». Et puis c’est à Hyères qu’elle a fait ses premiers pas en tant qu’autrice : premières séances de dédicace, premières participations à des salons du livre. A 18 ans, elle est retournée au collège Jules Ferry pour présenter sa saga à des élèves de 6ème, là où 4 ans auparavant elle passait son brevet des collèges… Les choses sont allées vite pour Amandine qui n’en revient toujours pas de tenir une de ses oeuvres entre les mains.

Courez vite à la fête du Livre de Hyères les 11 et 12 mai rencontrer cette Hyéroise aux yeux de princesse elfique et plongez-vous dans son monde fantastique. Croyez-moi, vous en redemanderez !

Les livres d’Amandine :

  • Naturalia, au coeur du royaume féérique, éditions Edilivre, 112 pages, 12,50€.
  • Naturalia, le songe de Finiatrel, éditions Edilivre, 144 pages, 14€.
  • Naturalia, les secrets d’Instansia, éditions Edilivre, 256 pages, 18€.

A commander sur le site EDILIVRE

Rédaction et photos  : Aude Flambard

La reproduction et l’utilisation des photos, des vidéos et des textes de La Gazette du Flamant Rose sont interdites sans notre accord et sont autorisées uniquement avec notre accord !

329 Partages